La planète naine Cérès

1ère planète naine en partant du Soleil, située dans la ceinture d'astéroïde, entre Mars et Jupiter.

Cérès est le premier astéroïde découvert : on lui reconnaît aujourd'hui la définition de planète naine, depuis la nouvelle définition de l'Union astronomique internationale d'août 2006. Avec un diamètre d'environ 950 km, Cérès est également le plus grand
Cliquez pour voir la rotation de Cérès
Cérès en anaglyphe
Cliquez pour voir la rotation de Cérès (anaglyphe 3D)

Cérès est le premier astéroïde découvert : on lui reconnaît aujourd'hui la définition de planète naine, depuis la nouvelle définition de l'Union astronomique internationale d'août 2006. Avec un diamètre d'environ 950 km, Cérès est également le plus grand membre de la ceinture d'astéroïdes située entre les orbites de Mars et Jupiter.

Caractéristiques de Cérès

Type de planète :
Ni planète tellurique, ni planète gazeuse, Cérès est classée « planète naine » depuis le 26/08/2006 et a reçu le matricule 134340.
Planète sans doute rocheuse recouverte probablement de glace et de méthane gelé
Découverte :
1er janvier 1801 par Giuseppe Piazzi
Désignation(s) :
A899 OF, 1943 XB, Cérès
Demi-grand axe en unités astronomiques UA :
2,767 ua
Demi-grand axe en km :
413 949 000 km
Aphélie :
447 008 000 km (2,988 ua)
Périhélie :
380 890 000 km (2,546 ua)
Excentricité de l'orbite :
0,080
Inclinaison de l'orbite sur l'écliptique :
10,581°
Période de révolution :
21 681,243 your (4,60 an)
Période de rotation :
0,3781 jours soit 9,074 heures
Vitesse orbitale :
17,88 km/s
Diamètre équatorial :
environ 950 km
Magnitude absolue :
3,34
Masse
9,445×1020 kg
Masse volumique
2,05 kg/m³
Densité (Terre=1) :
0,125
Gravité à la surface (Terre=1) :
0,26 m/s²
Vitesse de libération :
0,51 km/s
Réflectivité (albédo) :
0.113
Température :
~167 K
Atmosphère :
Atmosphère supposée
MYTHOLOGIE ROMAINE :
Cérès est la déesse de l'agriculture, des moissons et de la fécondité. Elle est associée à la déesse grecque Déméter.
Cérès est le premier astéroïde découvert : on lui reconnaît aujourd'hui la définition de planète naine, depuis la nouvelle définition de l'Union astronomique internationale d'août 2006. Avec un diamètre d'environ 950 km, Cérès est également le plus grand
Les 2 hémisphères de Cérès
L'Histoire de Cérès

Cérès a été observé pour la première fois le 1er janvier 1801 par Giuseppe Piazzi, alors directeur de l'observatoire de Palerme en Sicile. Celui-ci proposa de le baptiser Ceres Ferdinandea en accolant le nom de la déesse protectrice de la Sicile à celui du roi de l'île Ferdinand III de Sicile (alias Ferdinand IV de Naples, qui deviendra Ferdinand Ier des Deux-Siciles en 1816), son mécène, alors réfugié à Palerme car le Royaume de Naples avait été conquis par les armées françaises en 1798. Par la suite, pour des considérations diplomatiques, seule la première partie du nom sera conservée. Pendant quelque temps, Cérès fut appelé Héra par les astronomes allemands.

Découverte de Cérès

Cérès fut découvert par accident. Piazzi cherchait à observer une étoile listée par Francis Wollaston sous le nom de Mayer 87 parce qu'elle ne se trouvait pas à la position donnée dans le catalogue zodiacal de Mayer (il s'avéra par la suite qu'il s'agissait en fait de Lacaille 87). À la place, il observa un objet se déplaçant sur la voûte céleste, qu'il crut d'abord être une comète.

Piazzi observa Cérès 24 fois, la dernière fois le 11 février. Le 24 janvier 1801, Piazzi annonça sa découverte par des lettres à plusieurs collègues italiens, parmi lesquels Barnaba Oriani à Milan. Il la décrivit comme une comète, mais remarqua que « puisque son mouvement est lent et uniforme, il m'a semblé à plusieurs reprises qu'il pourrait s'agir de quelque chose de mieux qu'une comète. ». Au début février, Cérès disparut derrière le Soleil et ne put être observé à nouveau. En avril, Piazzi envoya ses observations complètes à Oriani, Bode et Lalande à Paris. Elles furent publiées dans l'édition de septembre 1801 du Monatliche Correspondenz.

Afin de retrouver l'astéroïde, Carl Friedrich Gauss développa une méthode de réduction d'orbite basée sur trois observations. En l'espace de quelques semaines, il prédit celle de Cérès et communiqua ses résultats à Franz Xaver von Zach, éditeur du Monatliche Correspondenz. Le 31 décembre 1801, von Zach et Heinrich Olbers confirmèrent que Cérès avait été retrouvé, validant ainsi la méthode.

Johann Elert Bode pensait que Cérès était la « planète manquante » dont Johann Daniel Titius avait prédit l'existence entre Mars et Jupiter à 414 millions de km du Soleil. On lui assigna un symbole planétaire et l'astéroïde fut catalogué comme planète dans les livres et les tables d'astronomie (avec Pallas, Junon et Vesta) pendant près de 50 ans jusqu'à ce que de nouveaux l'astéroïde fussent découverts. Cérès se révéla cependant très petit, ne présentant aucun disque observable, et William Herschel finit par forger le terme «l'astéroïde» (c'est-à-dire « ressemblant à une étoile ») pour le décrire.

Propriétés de Cérès

Coupe de l'intérieur de CérèsCérès a ceci de particulier que sa taille et sa masse sont suffisantes pour qu'elle devienne presque sphérique, comme une planète. Après sa découverte, elle a d'ailleurs eu pendant près de 50 ans le statut de planète. D'autres gros astéroïdes, comme Junon et Pallas, sont nettement irréguliers de forme. Avec une masse de 9,445×1020 kg, Cérès concentre à elle seule un tiers de la masse totale de la ceinture d'astéroïdes (ceinture de Kuiper exclue) — bien que cela ne représente qu'environ 3% de la masse de la Lune. Il y a certaines observations qui laissent croire que Cérès pourrait avoir une mince atmosphère et du givre en surface. Cérès est, bien entendu, le principal membre de la famille l'astéroïdes qui porte son nom.

Observations de Cérès

Une occultation d'une étoile par Cérès a été observée au Mexique, en Floride et à travers les Caraïbes le 13 novembre 1984.

En 2001, le télescope spatial Hubble a imagé Cérès. Les images sont de relativement faible résolution, mais confirment qu'elle est sphérique. On y distingue aussi un point sombre en surface, qui est probablement un cratère. On l'a baptisé « Piazzi » en l'honneur du découvreur de Cérès.

Récemment, Cérès a été étudiée avec le télescope Keck. Une résolution surpassant légèrement celle du Hubble a été atteinte. Le Keck a révélé deux zones sombres de grande taille, probablement des cratères. Le plus grand a une zone claire en son centre. « Piazzi » n'apparaît pas sur les images du Keck.

Avec Vesta, Cérès constitue un des deux objectifs de la sonde Dawn lancée en septembre 2007 et qui, après avoir visité Vesta en 2011, a atteint Cérès en février 2015.

Mission DAWN : exploration de Cérès

La mission DAWN est arrivée en orbite de Cérès en février 2015 pour une mission d'exploration rapprochée. Cette mission permettra d'avoir des images très détaillées du sol de cette planète naine méconnue et soulèvera de nombreuses question à commencer par celle concernant les étranges tâche blanches très lumineuses que l'on peut observer en centre de l'un des cratères de Cérès. S'agit-il de cryovolcans ou de dégazage ? 

A propos de Cérès

L'élément chimique cérium (numéro atomique 58) fut découvert en 1803 par Berzélius et Klaproth, travaillant indépendamment. Berzélius lui donna le nom de l'astéroïde.